AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Merci les médias......

Aller en bas 
AuteurMessage
sevasisea

sevasisea

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : beaujeu
Emploi : DEA
Date d'inscription : 21/09/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeJeu 14 Mai 2009 - 13:06

http://www.france3.fr/common/playerVideo.php
Revenir en haut Aller en bas
sevasisea

sevasisea

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : beaujeu
Emploi : DEA
Date d'inscription : 21/09/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeJeu 14 Mai 2009 - 13:08

http://rhone-alpes-auvergne.france3.fr/info/54268407-fr.php

le lien ne fonctionne pas désolée !
Revenir en haut Aller en bas
christineOAP
Chargé(e) d'accueil
christineOAP

Féminin Nombre de messages : 3507
Age : 58
Localisation : Talence 33
Emploi : Ambulanciere CCA DE depuis toujours
Date d'inscription : 12/12/2006

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeVen 15 Mai 2009 - 10:02

J'ai pu visionner le l'info , et j'espère que l'équipe d'ambulanciers a établi un bilan complet auprès du samu avant son départ du domicile , et une descente par les escaliers sans la chaise , humm pas bon ,une demande de renfort sembler souhaitable .
N'oubliez pas que nous sommes les yeux du samu lorsque nous nous trouvons auprès des patients et nous ne devons surtout pas établir de diagnostique mais communiquer toutes les données que l'on nous donne .

_________________
La solution de tout problème se trouve dans le problème lui même . study
Pour les jeunes dit "maman" !
Revenir en haut Aller en bas
olivier72
Chargé(e) d'accueil
olivier72

Masculin Nombre de messages : 1218
Age : 47
Localisation : Orne
Emploi : CCA
Date d'inscription : 18/11/2005

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeVen 15 Mai 2009 - 13:49

La famille est tout de même bien docile sur ce coup-là, en ne portant pas plainte.

Je sais que Lyon est une grande agglomération mais 30 min d'attente pour une douleur thoracique... Rolling Eyes

Et puis la "ptite" descente du colimaçon à pied pour le malade... pale
Revenir en haut Aller en bas
marpin

marpin

Masculin Nombre de messages : 1170
Age : 43
Localisation : sarthe
Emploi : bns sur le départ
Date d'inscription : 01/03/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeSam 16 Mai 2009 - 9:45

effectivement là il y a gros souci , comment allons nous pouvoir faire avancer les choses si de telles erreurs sont faites , alors collegues je vous en conjure arreter de prendre les patients pour de la viande faite tout ce que vous pouvez et n'hesité pas à demandé du renfort en cas de besoin même si la journée est terminée.
moi perso un cas comme ça et c'est sur que c'était une plaint .
Revenir en haut Aller en bas
marie



Féminin Nombre de messages : 303
Age : 39
Localisation : lot
Emploi : cca
Date d'inscription : 21/03/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 11:27

J'ai vu le reportage, effectivement c'est grave de faire descendre la personne comme ça à pied avec de tels signes, je comprend la démarche de la famille.
Je sais que ça ne fasse pas une bonne pub pour les ambulanciers mais là quand même, y a souci......
Revenir en haut Aller en bas
christineOAP
Chargé(e) d'accueil
christineOAP

Féminin Nombre de messages : 3507
Age : 58
Localisation : Talence 33
Emploi : Ambulanciere CCA DE depuis toujours
Date d'inscription : 12/12/2006

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 11:31

Je pense que si ils sont membres de DSA ,ils ont droits à nous donner une petite explication sur les conditions de leur mission , on ne leur jette pas la pierre mais nous pouvons éventuellement les aider à mieux comprendre ce qu'est la profession d'ambulancier .

_________________
La solution de tout problème se trouve dans le problème lui même . study
Pour les jeunes dit "maman" !
Revenir en haut Aller en bas
sevasisea

sevasisea

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : beaujeu
Emploi : DEA
Date d'inscription : 21/09/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 14:38

J'ai volontairement posté la vidéo, sans détails, afin de me rendre compte à quel point ce reportage pouvait nuire à la profession...et à quel point on pouvait juger d'une situation sans en connaître les circonstances...
Je vous envoie donc maintenant le rapport détaillé qui a été remis à la direction de l'entreprise à sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
sevasisea

sevasisea

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : beaujeu
Emploi : DEA
Date d'inscription : 21/09/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 14:44

Détails concernant l’intervention du lundi 27 avril 2009
SAMU 09-XXX-XXX



Heure d’appel de la régulation de l’entreprise : 15h45
Destination : Mr X
1er étage
X, avenue X
Vaulx en velin
Détails donnés par le régulateur : homme 49 ans, douleurs aigues du poumon, il nous demande de transporter le patient à HEH, porte N, sans bilan

Arrivée au bas de l’immeuble : 15h55
B et moi prenons le brancard, l’oxymètre, le tensiomètre, le sac O2 (bouteille oxygène, BAVU) et la chaise.
Entrée dans le domicile : 16h00
A notre arrivée, un homme nous attend sur le palier. ( il nous demande si c’est notre équipage qui est intervenu la veille pour sa mère)
Avant même de pénétrer dans l’appartement, nous entendons des cris.
L’homme nous fait entrer, et nous constatons que 5 ou 6 personnes se trouvent à l’intérieur, et visiblement tout le monde est agité et crie en même temps.
Un homme crie qu’il a mal, pleure, marche de long en large, agite les bras. Je demande confirmation qu’il s’agit bien de Mr X. La famille me le confirme et nous précise d’emblée qu’il est suivi en psychiatrie au Vinatier depuis 20 ans.
Nous constatons tout de suite son agitation, et le fait qu’il est en sueur, mais pas pâle. Sa famille lui crie de s’asseoir, ce qu’il refuse de faire.
Je me présente à lui, et je tente de le convaincre de s’asseoir, lui expliquant que pour faire notre bilan (notamment prendre sa tension) nous avons besoin qu’il soit immobile et assis.
Pendant que je tente de raisonner le monsieur, B sort les instruments de mesure. Je demande les dernières ordonnances, depuis quand il a mal comme ça, et s’il avait des antécédents.
Au bout de 5 mn environ, Mr X accepte enfin de s’asseoir, nous lui ôtons sa veste et mettons en place le tensiomètre ainsi que le saturomètre.
Le monsieur est très agité, et le tensiomètre a du mal à fonctionner.
Les résultats des appareils sont les suivants :
TA : 180/84
Pouls : 96
Saturation en O2 : 98%
Sans pâleur, sans cyanose.
Le monsieur décrit sa douleur comme une douleur dans les deux poumons, il nous confirme ne pas avoir de sensation d’oppression, juste une douleur aigue située dans les deux poumons, sans irradiation.
Tout de suite après que ayons noté les constantes, Mr X s’est immédiatement remis debout et à repris ses va-et-vient.
Son frère nous précise que Mr X est un gros fumeur.
Voyant que l’atmosphère est toujours aussi tendue, que la famille crie et nous empêche d’interroger le monsieur dans des conditions acceptables, et voyant que le monsieur ne se calme pas, nous décidons de l’éloigner de la famille, et donc de le faire descendre assez rapidement jusqu’au brancard que nous avons laissé en bas de l’escalier.
Nous prenons en compte le fait que notre bilan ne nous oriente pas vers une détresse vitale immédiate (constantes et examen clinique cohérents avec l’état d’agitation du patient) pour prendre la décision de le laisser descendre à pied la quinzaine de marches. La famille nous encourage d’ailleurs dans ce sens. Mr X était tellement agité que nous aurions vraiment eu du mal à le convaincre de s’asseoir à nouveau et de se laisser porter dans les escaliers.
J’avertis la famille que nous descendons avec le monsieur jusqu’au brancard, et je remonte chercher le reste du matériel, les ordonnances, et les noms des médicaments qu’il prend, le numéro de téléphone du père, la carte vitale, etc…
Nous accompagnons donc le monsieur dans les escaliers et l’installons sur le brancard, le dos plat à la demande du patient qui est toujours aussi agité.
B part jusqu’à l’ambulance installer le monsieur, pendant que je remonte voir la famille et récupère les documents.
La famille s’oppose alors à la décision initiale du régulateur de transporter Mr X à HEH, ils préfèrent qu’il soit transporté à Desgenettes, la Sauvegarde, bref, ailleurs.
Je sors de l’appartement et tente de joindre le centre 15 afin de passer mon bilan et de faire part de la volonté de la famille.
Prise de mon appel-bilan par le centre 15 : 16h14
La permanencière tente de me mettre en relation avec le médecin afin que je lui communique nos observations etc…mais suite à un problème de téléphone, je ne peux pas parler immédiatement au médecin régulateur. Je décide donc de demander à un membre de la famille de m’accompagner jusqu’à l’ambulance afin de lui communiquer la décision du SAMU quant à notre destination.
Il se passe donc environ 5 minutes entre la prise de mon appel par le SAMU et la mise en relation avec le médecin.
Juste avant d’avoir le médecin en ligne, j’arrive à l’ambulance et je me mets d’accord avec B pour mettre le patient sous O2, afin de tenter de le soulager, celui-ci se plaignant toujours de douleurs aigues, et criant encore. (Toujours agité, sans pâleur, et sans cyanose)
Quand le médecin réussit à me prendre en ligne, je lui communique notre bilan.
Alors que le médecin est en train de me répondre, B m’interpelle et me dit que le patient fait un malaise, nous constatons qu’il a perdu connaissance, mais qu’il respire et a un pouls. (Nous le constatons sur l’oxymètre, remis en place à l’arrivée dans l’ambulance)
Je communique immédiatement cette information au médecin.
Le médecin me demande plus de renseignements, je lui décris son apparence, et comme nous avons constaté que le patient présente à présent les signes d’une crise de spasmophilie (« mains d’accoucheur »), le médecin nous demande de le faire respirer dans un sac, ce que B fait immédiatement, et ce pendant 15 à 20 secondes.
C’est alors que Mr X a présenté des signes de détresse respiratoire, à savoir une dizaine de cycles respiratoires bruyants, lents, avec des « pauses ». J’ouvre sa chemise pour vérifier l’amplitude de sa respiration et nous sortons le BAVU par précaution.
Je décris cette évolution au médecin, qui me dit qu’il fait partir un SMUR.
Je lui demande si je peux le mettre sous oxygène, il me répond de mettre 15l/mn au masque haute concentration.
Je raccroche, et nous décidons de sortir le brancard afin de placer le monsieur en PLS, sachant qu’il est impossible de faire ces manipulations dans le véhicule dans lequel nous sommes.
Dès que nous sortons le brancard, une multitude de gens du quartier plus la famille se pressent autour de nous, en criant.
Une fois le monsieur placé en PLS, nous constatons qu’il ne fait plus de bruit, nous vérifions la ventilation, qui s’avère absente, et le pouls carotidien, également absent.
Nous plaçons immédiatement le monsieur à même le sol, afin de commencer à le réanimer. Nous ne plaçons pas de DSA, n’en étant pas équipés.
2ème appel au centre 15 pour signer l’arrêt circulatoire : 16h27
Je commence les compressions thoraciques, pendant que B tente de ventiler au BAVU. Mais le patient est très encombré, et les ventilations au BAVU ne passent pas. J’essaye à mon tour, mais rien de passe.
Entre temps la foule a grossi (femmes paniquées qui hurlent).
B colle ses lèvres à celles du patient pour tenter un bouche à bouche, mais je l’en empêche, craignant que le monsieur soit infectieux.
Un homme dans la foule nous hurle que nous devons lui faire du bouche à bouche. Je lui réponds qu’il n’en est pas question.
Un médecin généraliste arrive sur les lieux. La famille est allée le chercher. Il désire alors prendre la tension du patient, alors que je pratique les compressions……………………….
Arrivée du SMUR : 16h33
Arrive alors le SMUR. L’équipe aspire d’abord Mr X (et suspecte un risque infectieux), tant il est encombré, délivre un choc, le médecin l’intube, etc. J’ai alors commencé les ventilations manuelles BAVU, B a pris mon relais quelques minutes plus tard.
Au milieu de l’intervention, l’ambulancière du SAMU appelle sa régulation pour demander le renfort de la police, la foule devenant agressive et empêchant le bon déroulement du travail de l’équipe médicale. (Insultes racistes, menaces, …)
Un 2ème SMUR arrive avec la planche de réanimation.
Une fois médicalisé, nous installons Mr X sur le brancard avec le matelas coquille, le respirateur, le scope….dans le petit volume (Traffic) ! Et nous partons en direction de l’hôpital Cardiologique.
Mais en chemin la batterie de la planche de réa s’arrête et le médecin doit reprendre les compressions. Nous nous arrêtons et le temps d’aller chercher la batterie de secours dans le SMUR qui nous suit, la planche repart toute seule.
Nous sommes donc repartis direction le bloc de Cardiologie, où nous avons passé le relais à l’équipe médicale.
Fin d’intervention : environ 17h20
Revenir en haut Aller en bas
christineOAP
Chargé(e) d'accueil
christineOAP

Féminin Nombre de messages : 3507
Age : 58
Localisation : Talence 33
Emploi : Ambulanciere CCA DE depuis toujours
Date d'inscription : 12/12/2006

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 17:33

Merci pour ta réponse rapide et pour la description au plus juste de votre intervention , on ne peut que constater la difficulté que certains peuvent rencontrer durant leur journée voir leur nuit de travail .
Et avez vous eu confirmation de la pathologie de cet personne et ce qui a entrainé son décés ?

_________________
La solution de tout problème se trouve dans le problème lui même . study
Pour les jeunes dit "maman" !
Revenir en haut Aller en bas
marie



Féminin Nombre de messages : 303
Age : 39
Localisation : lot
Emploi : cca
Date d'inscription : 21/03/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 18:10

D'accord en fait c'est toi sevasisea qui était sur l'intervention? Apparemment oui vu tous les détails. Les médias ont donc bien déformé puisque que vous avez mis 10 minutes à arriver et la famille dit 30 minutes, bref ça à du etre trés dur a gérer vu le monde autour. Vous ne prenez pas de fréquence ventilatoire lors de vos bilans?
Enfin courage pour la suite et merci pour l'explication.
Revenir en haut Aller en bas
fan

fan

Masculin Nombre de messages : 71
Localisation : 56
Emploi : Ambulancier D.E.+Pédia+PSE 2
Date d'inscription : 20/01/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 22:19

il est clair que si les pompiers avaient été à votre place, ils n'auraient pas fait mieux (à part le DSA), mais les médias n'auraient pas fait autant de bruit !!!
Revenir en haut Aller en bas
sevasisea

sevasisea

Féminin Nombre de messages : 19
Age : 36
Localisation : beaujeu
Emploi : DEA
Date d'inscription : 21/09/2007

Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitimeDim 17 Mai 2009 - 22:47

Non ce n'était pas moi.
Effectivement, tout a été très déformé.
La pathologie du patient n'a pas été connue à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Merci les médias...... Empty
MessageSujet: Re: Merci les médias......   Merci les médias...... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Merci les médias......
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des ambulanciers privés. :: La vie en entreprise :: Généralités-
Sauter vers: