AccueilPortailFAQCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VL du SDIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien87

avatar

Masculin Nombre de messages : 154
Age : 31
Localisation : Limoges 87
Emploi : ambulancier DEA / co-dirigeant
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: VL du SDIS   Lun 28 Avr 2008 - 11:34

Bonjours à tous avant toute chose je tiens à précisez que je ne cherche pas un débat anti pompiers ou pro pompiers.
Je voulais juste savoir de votre expérience professionnel si dans vos département le SP ce sont comme à limoges (87) équipé d'une VL avec medecins et infirmier(e)s.
merci pour vos réponses.
cordialement Julien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambulancier DE

avatar

Masculin Nombre de messages : 2002
Localisation : Strasbourg
Emploi : ambulancier S.M.U.R.
Date d'inscription : 17/01/2007

MessageSujet: Re: VL du SDIS   Lun 28 Avr 2008 - 13:49

Salut Julien,

Non! nous n'allons pas rentrer dans l'éternel débat rouge - blanc!

Sache tout de même plusieurs choses:
- le SDIS peut se doter de véhicule léger et les armer d'infirmier et/ou médecin grâce à une structure qui s'appelle les 3S.M. (Service de Santé et de Secours Médical). Ces structures ne sont pas encore présentent dans tous les départements français;
- Ces infirmiers sont protocolés par le M.S.P. (Médecin Sapeurs-Pompiers) pour assurer la prise en charge para-médicale des victimes d'accidents de la voie publique et des sujets en détresse vitale à domicile;

Ces véhicules agissent dans le cadre de la notion de proximité (c'est-à-dire le prompt-secours si cher à nos pompiers). Ils sont déclenchés par le C.O.D.I.S. de rattachement et dépendent du Centre de Secours d'implantation.

Cette mission est prévue dans les textes de la Sécurité Civile et la loi. La raison première de la présence d'infirmier et de médecin au sein des unités pompiers est la surveillance de l'état de santé du personnel intervenant(environ 60%).
Cette "initiative" soudaine et bienvenue des pompiers soulève un autre gros problème de la prise en charge des urgences en France: la médicalisation sur protocole!

En effet, la France ne peut plus se contenter d'assurer un médecin au chevet de chaque patient (baisse démographique des médecins, augmentation et vieillissement de la population, coûts des interventions, etc) et à pris conscience qu'environ 70% des gestes effectués par le médecin sur place étaient de la compétence d'un infirmier (monitoring, injections, immobilisation, transport, etc).
La France est également pratiquement la seule à ne pas proposer un échelon intermédiaire entre l'envoi d'un médecin et de secouristes...

Ce dispositif tombe donc au bon moment sauf:
- qu'il n'est pas incorporé dans le dispositif de l'Aide Médicale Urgente (donc au 15) et est géré, disposé par les pompiers.
On arrive à des situations où on retrouve sur un même lieux de détresse A.S.S.U.- V.S.A.V.- V.L.I. et S.M.U.R. - participant à un dédoublement des moyens. Pour finir, la formation des intervenants-infirmiers n'est pas la même en fonction des 3S.M.;
- certains S.D.I.S sont en avancent dans ce domaine et notamment le S.D.I.S. 44 qui propose systématiquement cette alternative (va voir le site internet);
- si les médecins vont se faire rare, la formation et le nombre des infirmiers n'est guère mieux géré actuellement par les pouvoirs publics. Et notamment une spécialité qui conviendrait mieux à ce genre de mission: les infirmiers-anesthésistes;

- le S.A.M.U. (donc l'autre intervenant dans le secours d'urgence) a également recours à ce genre de transports. Pour le moment de nombreuses initiatives pour les transports inter-hospitalier (même si pas reconnu officiellement) mais très rares dans le primaire (uniquement le Haut-Rhin et le Var). La formation est gérée par le C.E.S.U. et les intervenants doivent justifier de notion dans certains services de pointe (néo-nat, réamed, S.A.U. etc) et participe à de nombreux stages;
- les ambulanciers privés commencent timidement à investir ces missions en proposant un équipage D.E.A. et I.D.E. encore mal reconnu.

Je peux te dire ce qu'il se fait dans ma région (Haut-Rhin et Bas-Rhin + coopération interfrontaliers):
- pas de S.M.U.R. "rouge";
- création en 2001 d'une V.L. S.A.M.U. para-médicalisée dans la région des 3-frontières à Saint-Louis;
- complémentarité 15- 18 jugée excellente;
- encouragement du développement des V.L.I. dans le Haut-Rhin dans le dernier S.R.O.S. urgences Alsace;
- S.A.M.U. infirmiers au sein des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg;

Pour finir, il faudra repenser l'organisation des primo-secours en France, c'est certain...
Les pompiers propose une solution. D'ailleurs, si tu te renseignes bien, ils proposent une autre nouveauté dans ce domaine: une formation spécifique "Techniciens en Soins d'Urgences". C'est louable et cela à le mérite de soulever le débat. Mais attention de ne pas assister à des initiatives isolées et qui troubleraient encore un peu plus les secours d'urgences en France.

Amicalement
Christophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
VL du SDIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Référentiel SAMU/SDIS, référentiel SAMU/AP ???
» VL du SDIS
» Plus de subventions pour le SAMU 95

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des ambulanciers privés. :: Actualité de la profession :: Généralités de la profession-
Sauter vers: